La musique andalouse à Montréal

By 13/11/2013Articles

 

par Abdeslam Daouzli
Le Deuxième printemps culturel Nord-africain s’est tenu du 26 mars au 10 avril 2010 à Montréal. Ce rendez vous devenu maintenant une tradition fût l’occasion de renouer et de se régaler tant sur les plans de la littérature maghrébine que du cinéma et de la musique andalouse. Lire plus…
L’Andalousie a donc été présente pour la deuxième année consécutive avec encore plus de brio et de succès. En effet, le maintenant célèbre du groupe de musique andalouse Les Amis de la Musique Andalouse de Montréal a donné une prestation remarquable et remarquée et a transporté le temps d’une soirée une salle d’amoureux de la musique andalouse. Il faut dire que le groupe AMAM formé il y a moins de deux ans et propulsé par le jeune et dynamique Salim Bouzidi regroupe à ce jour plus de 23 musiciens, musiciennes et choristes tous et toutes passionnés et engagés dans la promotion et le développement de la musique andalouse à Montréal.
La soirée de clôture du 10 avril a enchanté tous ceux qui avaient fait le déplacement à la Maison de la culture de Côte-des-Neiges. Certains sont même venus spécialement de Trois-Rivières. Les quelques 150 privilégiés qui ont assisté au concert ont pu goûter au plaisir de la Nouba Rasd-Eddil en première partie et de Siissilat Ikilabat en deuxième partie qui est une série de chansons rythmées.
Ce programme savamment concocté par Salim était un hommage au printemps puisqu’il porte le nom de Errabi3 Akbal. Comme l’a si bien souligné Madame Nacera Adem , présentatrice de la soirée, dans ce Bouquet musical, la première partie ’’est un hommage printanier en cinq mouvements qui évoque les thèmes de l’amour courtois, la beauté de la nature, l’éclatement des premiers rayons de soleil à l’aube ainsi que l’enchantement des magnifiques jardins d’Andalousie’’. En deuxième partie le groupe AMAM, à travers des mouvements plus rythmés a rendu un hommage émouvant ‘’aux grands maîtres du genre classique andalou tel que Mahieddine Bachtarzi, Chikh Zouzou, Sadek el Bdjaoui, Abdelkrim Dali, Meriem Fekkaï, Dahmane Ben Achour, Fadila Dziria, Mustapha Skandrani, Chikh Saci Lebrati et tant d’autres’’.
Bravo donc aux virtuoses du groupe AMAM, musiciens et musiciennes, choristes et ‘’supporters’’, sans oublier bien sur l’infatigable Karima Bougherara qui a assuré l’organisation du concert et permis son bon déroulement. Et pour finir la question que tout le monde se pose: à quand le prochain concert de AMAM que tout le monde attend avec impatience?